Accueil du site

Soutenance de thèse Carolina PINTO BALEISAN : 9 avril 2013   


Mobilité sociale et mobilité internationale d’étudiants étrangers : Trajectoires de jeunes professionnels chiliens et colombiens à Paris, New York et Boston

quand  : mardi 9 avril à 9h30
 : École des Ponts, ENSG, niveau -1, amphi PICARD

Jury de thèse :

  • M. Frédérick DE CONINCK Ecole des ponts ParisTech Directeur de thèse
  • Mme. Emmannuelle BAROZET Universidad de Chile Rapporteur
  • Mme. Catherine WIHTOL DE WENDEN CERI, Paris Rapporteur
  • M. Jean-Baptiste MEYER IRD Examinateur
  • M. Serge WEBER Université Paris-Est Marne-la-Vallée Co Directeur de thèse

Résumé de la thèse (see summary in english below) La migration d’étudiants se situe au cœur du débat sur l’extension des phénomènes migratoires. Principalement analysé sous l’angle géopolitique (fuites des cerveaux, relations économiques…), ce phénomène répond aussi et avant tout à des choix et des trajectoires individuels liés à des attentes sociales et professionnelles. À partir de ce constat, cette thèse aborde la poursuite d’études post-graduées à l’étranger comme une stratégie de mobilité sociale. L’objectif est d’explorer le vécu des jeunes adultes au cours des études loin du pays d’origine afin de comprendre les décisions à la fin de cette expérience : poursuivre le projet fixé au départ, l’abandonner, le développer ou le changer. L’intérêt porte ainsi sur la transformation interne de l’individu migrant accentuée par la distance physique et sociale vis-à-vis de la société d’origine. La population d’étude visée sont les étudiants d’origine chilienne ou colombienne inscrits en troisième cycle, soit en master 2, soit en doctorat, n’ayant pas la nationalité du pays de résidence. Ils habitent et poursuivent leurs études dans les villes de Paris, New York ou Boston. Sous une approche compréhensive et biographique, le dispositif d’enquête se base principalement sur 63 entretiens individuels effectués entre 2008 et 2011.
Mots-clés : Étudiants étrangers,trajectoires de mobilité sociale,mobilité internationale,migration hautement qualifiée,études de troisième cycle, étranger

Summary Social mobility and international mobility : trajectories of foreign students Student’s migration stands at the heart of the extension of migratory flows. Mainly analyzed in geopolitical terms (brain drain, economic relations ...), this issue responds primarily to individual choices and paths related to social and professional expectations. From this observation, this research deals with the pursuit of post-graduate studies abroad as a strategy for social mobility. The aim is to explore the experiences of young adults during the studies away from their country in order to understand the decisions at the end of this experience. Finally, the interest relates to the internal transformation of the migrants accentuated by the physical and social distance vis-à-vis the society of origin. The study population is students from Chile or Colombia enrolled in graduate programmes, master 2 or PhD, not having the nationality of the country of residence. They live and continue their studies in the cities of Paris, New York or Boston. Using a comprehensive and biographical approach, this research is mainly based on 63 in-depth interviews conducted between 2008 and 2011.
Key words Foreign students, social mobility trajectories, international mobility, highly skilled migration postgraduate studies, foreign.