Accueil du site

Projets en cours. Modèles développés.   


Sommaire des thèmes de recherche de l’équipe

Sommaire des modèles

  • Simulateur informatique d’affectation dynamique de trafic. Responsable : V. Aguiléra
  • Simulateur informatique de choix d’itinéraire en transport public de voyageurs
  • Modèle MATISSE. Responsable : O. Morellet

Description des thèmes de recherche

-  La modélisation des réseaux et des déplacements. Retour haut de page

Il s’agit de modéliser l’offre et de la demande en interaction dans le fonctionnement concret d’un système spatial.
Les facteurs suivants sont plus spécifiquement modélisés :

      • la qualité de service
      • les mécanismes de congestion
      • les incertitudes et variabilités dans le service tel que perçu par la demande
      • l’information dynamique et la signalisation
      • les arbitrages qualité-prix notamment entre prix et temps
      • l’optimisation du système
      • la conception des services de transport et des opérations logistiques.
        La composition des aspects / mécanismes physiques et économiques débouche sur un problème complexe, qui nécessite un traitement mathématique et informatique adéquat. Deux simulateurs sont développés et appliqués en partenariat : l’un le Ladta Toolkit pour l’équilibre dynamique du trafic sur un réseau routier, appliqué à la France entière avec Cofiroute et à l’agglomération parisienne en lien avec la DREIF ; l’autre pour l’affectation statique avec confort des déplacements sur un réseau de transport collectif, appliqué avec la RATP au réseau francilien.

En savoir plus...

-  La modélisation de la demande d’établissement et de transport
Retour haut de page

Au niveau microéconomique d’un demandeur individuel, au choix du moyen de déplacement, on modélise le choix du format d’envoi et le choix du mode de transport, le choix de destination, ou encore le choix du logement par un ménage. Il s’agit donc d’économie du transport et d’économie spatiale. Comme les choix individuels d’options « à exclusivité » produisent des effets agrégés qui rétroagissent au niveau individuel, on théorise des modèles de choix discret à caractères endogènes.

En savoir plus...

-  L’analyse économique des acteurs, des structures empiriques (ex. courants de trafic) et des impacts liés au transport et à l’organisation spatiale sur un territoire.

Ce thème englobe la modélisation microéconomique des acteurs socio-économiques dans le système de transport et le système d’établissement, ainsi que les effets structurants dans leurs interactions. Le thème englobe aussi le bilan économique des avantages et des coûts en transport, et son ouverture sur les questions de valorisation tutélaire et de développement équitable ; ainsi que la prospective du développement de ces systèmes, précisément la conception et prospection de scénarios d’évolution. Les travaux appliqués portent sur l’Ile de France, en liaison avec la Ratp et la Dreif. Au plan méthodologique l’équipe a contribué aux travaux de l’Association Mondiale de la Route et de la Cemt-Ocde.

En savoir plus...

-  Optimisation logistique et éco-conception.

L’objectif est la conception optimisée de réseaux et de services de transport, pour des voyageurs ou du fret, et même, à terme, de schémas d’affectation de l’espace pour la planification territoriale. A système technique ou socio-technique complexe, problème complexe d’optimisation, concernant l’exploitation des moyens, le dimensionnement et le renouvellement des moyens, la configuration des moyens fixes et des services etc. L’équipe s’intéresse en particulier à la configuration optimisée d’un réseau de transports collectifs en milieu urbain, au partage de vélos dans un système comme Vélib, et, de manière plus large aux « modes intermédiaires » en transport urbain de voyageurs.

En savoir plus...


-  Métrologie augmentée pour le trafic, les déplacements, la mobilité et le logement Retour haut de page
Il s’agit de connaître les techniques de mesure et de contribuer à leur développement sur les principaux thèmes de l’équipe, puis « d’augmenter » grâce à des modèles la portée des dispositifs d’observation (généralisation…).