Accueil du site

Évaluation AERES 2014   



Le comité de visite AERES a évalué le LVMT le 23 janvier 2014. Le rapport du comité d’experts est disponible dans son intégralité en pdf.


Avis global :

Le LVMT, créé en 2003, est un laboratoire « jeune », au regard du contexte d’enseignement et de recherche dans lequel il s’inscrit. Sa triple tutelle (ENPC, Université de Marne la Vallée et IFSTTAR) en définit l’originalité, tant au regard de son organisation administrative qu’au vu de son objet d’étude, articulant urbanisation des territoires, pratiques de mobilité et infrastructures de transport. Cette problématique tripartite est constamment questionnée, ce que, à sa façon, la nouvelle organisation par thèmes, et non plus par « équipes », traduit. L’équipe de recherche a montré, durant la précédente habilitation, la pertinence croissante de ses objets d’étude, et sa capacité et son dynamisme pour faire évoluer la structure de son organisation, notamment en augmentant le nombre de chercheurs, d’HDR et de doctorants. C’est un laboratoire de recherche très actif, totalement en prise sur les grands enjeux contemporains touchant au devenir de la ville et de ses mobilités durables. Il a su, à l’occasion de son nouveau projet de programme de recherche, effectuer avec succès son changement de direction. L’avis global de l’expertise est tout à fait positif.


Points forts :

- La production du laboratoire depuis la dernière habilitation est abondante et de qualité. L’équipe a notamment suivi les recommandations de la dernière évaluation concernant l’ouverture des travaux et publications à l’international.

- L’évaluation fait apparaître une forte cohérence de ce pôle scientifique, avec des chercheurs passionnés, travaillant dans une bonne ambiance de recherche et dans des locaux adaptés, relayés par une équipe administrative tout aussi investie.

- Les travaux sont en prise sur les grands enjeux contemporains. La thématique sur les rapports ville, mobilité, transport est porteuse. Ainsi la politique contractuelle peut-elle être affirmée. Elle est relativement autonome grâce au système des « chaires » qui assurent un financement sur 5, voire 10 ans.

- L’implication dans les appels d’offres de recherche est forte, intègre les doctorants et assure une part importante des financements du laboratoire.

- Le bilan du quadriennal a permis de construire un projet scientifique solide, bien articulé et argumenté, porté par une équipe en pleine maturité et en rajeunissement par des recrutements récents, et avec un vivier de doctorants prometteurs.

- L’encadrement doctoral montre une grande générosité de la part des enseignants, dans un cadre relativement souple qui convient aux étudiants.

- Les champs scientifiques sont bien définis, l’objet de recherche homogène est totalement décliné dans diverses approches interprétatives et analytiques, selon trois directions principales et non exclusives : sociologie, ingénierie transport et aménagement, modélisation.

- La pluridisciplinarité est avérée au vu des productions scientifiques et du recrutement des doctorants (sociologie, géographie, génie urbain, aménagement, économie, mathématiques appliquées, transport), moindre au regard des profils des enseignants-chercheurs eux-mêmes.

- La réorganisation de l’unité de recherche en passant de trois équipes à quatre thèmes pour une meilleure fluidité des échanges et pour favoriser le travail en commun sur des axes ou projets de recherche, participe, elle aussi, de cette interdisciplinarité.



Consulter le rapport AERES du LVMT qui comprend :

- le bilan quinquennal des activités sur 2009-2013
- le projet scientifique du LVMT pour le prochain contrat quinquennal 2015-2019
- la liste complète des publications du laboratoire


Consultez aussi l’évaluation AERES 2009