Accueil du site

COULOMBEL Nicolas : thèse soutenue le 11 février 2010

« Vers une Meilleure Représentation de la Demande de Logement : Étude du rôle des coûts monétaires et non monétaires dans les stratégies résidentielles des ménages ».   

Directeur thèse : F. LEURENT


  • Rattachement Universitaire : Ecole des Ponts ParisTech
  • Début : sept 2006
  • Thèse soutenue le 11 février 2010 : en savoir plus
  • Financement : fonctionnaire du corps des Ponts

Résumé de la thèse


Cette thèse étudie les stratégies résidentielles des ménages par l’angle des budgets logement et transport, incluant débours monétaires et budgets temps et distance dans le cas du transport. Elle vise à mieux cerner le rôle des contraintes budgétaires dans les choix résidentiels, notamment pour mieux représenter ces derniers en modélisation appliquée.
Un état de l’art compare comment l’économie et les modèles d’interaction transport – usage du sol adressent la demande de logement. Ayant mis en évidence le manque de vision globale d’une part, et une tendance à une vision trop statistique et peu comportementaliste d’autre part, l’étude du rôle des budgets logement et transport tente de remédier à ces deux points.
Ceci comprend deux temps : un empirique, via l’étude des budgets transport et logement des ménages franciliens et des implications quant aux stratégies résidentielles, suivi de l’analyse théorique d’une limitation de la dépense de logement ou de logement et de transport.

Mots-clés : économie urbaine, modélisation transport – usage du sol, marché du logement, stratégies résidentielles, budgets logement et transport, Île-de-France