Accueil du site

Anne de Bortoli  

Téléphone : 01 81 66 89 69


Page personnelle


Publications dans HAL


MINI BIO

Ingénieure en génie urbain (voir mon profil professionnel )

Ingérieure de recherche au LVMT depuis mai 2013

CHAMPS DE RECHERCHE

Méthodologies d’évaluation multicritère des modes et systèmes de transport.
Focus particulier : impact global des politiques d’entretien sur le système routier

ACTIVITES D’ENSEIGNEMENT

ECOLE DES PONTS PARISTECH

ENSEIGNEMENT

2014-2015 - Module "Analyse de Cycle de Vie des Modes de Transport Urbain" - co-responsable du module avec Adélaïde Féraille (Navier, ENPC) dans le cadre du nouveau programme de spécialisation transport "éco-conception de la ville durable" - conception du programme - cours et TD

Depuis 2013 - Module Analyse et Conception des Systèmes de Transport : cours "Infrastructures de transport" (module de 2eme et 3eme année du département Ville, Environnement et Transport de l’Ecole et du master Transport & Mobilité)

TUTORAT

2014-2015 - Module "Analyse de Cycle de Vie des Transports Urbains" - tutorat dans le cadre d’un atelier de 8x3h - ACV d’un projet réel de BHNS

2013-2014 - Encadrement d’étudiants du master Transport & Mobilité du même module pour la production de dossiers analytiques et quantitatifs sur les systèmes de transport

Encadrement de projets scientifiques (étudiants de première année)

2013-2014 - "parangonnage international des méthodes de dimensionnement de chaussées et des modèles de dégradations routières"

2014-2015

"L’analyse des coûts en cycle de vie : application aux chaussées et à la maintenance routière du point de vue du gestionnaire patrimonial"

"Adaptation au cas français d’un modèle d’analyse des coûts d’utilisation des véhicules routiers"

"Implémentation d’un modèle général adaptatif du mode de transport routier pour l’évaluation environnementale par méthodologie d’Analyse de Cycle de Vie sur le logiciel OpenLCA"

ARTICLES

DE BORTOLI. Evaluation environnementale des projets routiers : le récent développement d’éco-comparateurs spécialisés en France - Assessing environmental impacts of road projects : the recent development of specialized eco-comparators in France. Actes du XXVe congrès mondial de la route. 2 au 6 novembre 2015, Séoul (A venir)

DE BORTOLI, FERAILLE, THING-LEO, MOKSSIT, QI, LI, LUO, LEURENT. Performance environnementale des modes de transport urbain sur cycle de vie : quels choix techniques pour le bus à haut niveau de service ?. Actes du XXVe congrès mondial de la route. 2 au 6 novembre 2015, Séoul (A venir)

DE BORTOLI, A, 2014, « Eco-concevoir l’entretien routier : contexte national et identification des enjeux énergétiques du système routier », Revue Générale des Routes et de l’Aménagement, n°920, 06-2014, pp66-70.

COMMUNICATIONS

DE BORTOLI, A, 2014, « Eco-designing road maintenance : context, stakes and perspectives », 21st conference of the eco-design chair Paris-Tech-Vinci on the theme « Energy, Biodiversity, Transport : measuring the environmental impact of a district », Rueil-Malmaison, France, 22nd of may. Video recording (19’36) : https://www.youtube.com/watch?v=XcG... Best of (7’30) : https://www.youtube.com/watch?v=E9Q...

THESE : ECO-CONCEPTION DE L’ENTRETIEN DES INFRASTRUCTURES ROUTIERES - APPROCHE SYSTEMIQUE

Etude dans le cadre de la chaire ParisTech - Vinci « Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures »

Mots-clés : Analyse de Cycle de Vie (ACV), écoconception, évaluation socio-économique, analyse systémique, transport routier, maintenance des infrastructures routières, interaction chaussée-véhicule, consommation énergétique, dégradation des chaussées, usure des véhicules, internalisation des coûts, référentiel , méthodologies d’évaluation multicritère, impacts environnementaux / sociaux / économiques, coûts aux usagers, voiture particulière, transports collectifs, poids lourd, moteur thermique, électro-mobilité, transport du futur

Contexte

Le caractère incomplet des outils actuels d’évaluation et de gestion des modes de transport tels qu’analyse socio-économique, Analyse de Cycle de Vie (ACV), coût du cycle de vie (CCV), Pavement Management Systems (PMS), … pose question depuis plusieurs années. La prise en compte des interactions entre l’infrastructure et les autres composants du système de transport lors de la phase d’exploitation de l’infrastructure semble faire particulièrement défaut aux outils actuels, de même que le caractère multicritère et intégré des outils développés. Or, ces caractéristiques sont essentielles afin maximiser l’utilité des usagers pour reprendre des termes de l’économie des transports, de rationaliser les investissements côté gestionnaire, mais également de réduire les pressions exercées sur l’environnement au sens large, dans une problématique globale de "mieux vivre". Ces travaux s’appliquent à étudier les indicateurs de performance puis l’efficience du système de transport routier et ses modes d’évaluation, via une approche sur cycle de vie, afin de creuser des pistes d’éco-conception du ce système, et particulièrement en ce qui concerne l’entretien des infrastructures.

Problématique

Nous projetons d’étudier de manière large les impacts de la maintenance routière sur le système de transport routier : comment les opérations de maintenance - selon leur temporalité, leur importance budgétaire, les choix techniques réalisés, etc. - influencent-elles la qualité de service pour les usagers routiers, les (sur)consommations en carburant et l’usure des véhicules, la valeur du patrimoine routier (évolution de l’état de l’infrastructure et donc de sa valeur résiduelle), et les nuisances environnementales à une échelle locale (riverains) et globale ? A partir de là, quelles sont les performances des différents types d’infrastructures routières pour chaque acteur de la mobilité routière, et quels sont les outils d’évaluation de la performance de l’entretien routier existants qui permettent de calculer ces performances ? Quel pourrait être un référentiel d’évaluation adapté aux politiques d’entretien routier permettant une véritable analyse intégrée, par exemple une méthodologie d’évaluation multicritère en coût global sur cycle de vie ? Il est à noter que, le réseau routier français étant constitué de routes aux caractéristiques diversifiées, les problématiques d’évaluation multicritère sont également diverses, et la gestion doit être particularisée en fonction du type routier.


Objectifs


Le projet de thèse poursuit un objectif théorique et un objectif méthodologique.

Au plan théorique, le but est de construire une compréhension du système de transport routier qui fondera un référentiel d’évaluation multicritère adapté à l’entretien routier, intégrateur des diverses natures d’impacts, et si possible transférable entre divers types de projets de transport (notamment des schémas multimodaux).

Au plan méthodologique, nous construirons à partir de ce référentiel d’évaluation une méthodologie d’application, qui comprendra des indicateurs de performance et d’efficience afin de traduire l’état du système conçu de manière large (incluant l’objet routier, son usage, les impacts environnementaux). Nous chercherons à appliquer la méthode afin de déterminer un état d’entretien routier optimisé en termes notamment de géométrie et de texture de surface : à cet état sera associée une politique de maintenance optimisée, optimale selon les critères du référentiel et une (des) pondération(s) idoine(s). Pour ce faire, nous étudierons plusieurs cas typiques comme un tronçon autoroutier, une route départementale, ou encore une artère urbaine, dont la spécificité dépend des conditions géographiques – notamment la densité du tissu construit et de population – et du trafic, entre autres facteurs. Ces études de cas permettront d’assurer le caractère opératoire de notre référentiel pour l’évaluation. Un prolongement concernera l’usage de l’information trafic pour une « bonne » gestion des réseaux : l’opérateur doit-il (et peut-il) transmettre des préconisations pour influencer le comportement des usagers (itinéraire, vitesses) afin d’optimiser écologiquement l’utilisation des infrastructures ? En effet, l’état de surface des chaussées ayant une influence sur la consommation en carburant et l’usure des véhicules, il convient de donner à l’usager les éléments utiles pour déterminer des éco-gestes à sa portée.

Méthode

Ce projet de thèse ressort tout d’abord du champ des techniques routières – auquel nous ne chercherons pas à apporter d’éléments nouveaux mais qui sera nécessaire à l’ontologie du transport routier. Il relève aussi de l’économie des transports de par l’approche évaluative au sens large, i.e. l’étude d’un coût global pour inclure une gamme d’impacts économiques, environnementaux et même sociaux. C’est bien l’économie du système et non pas uniquement celle d’un opérateur que nous souhaitons étudier, impliquant donc l’intégration à la fois de l’usager et de l’environnement à l’étude. La perspective du gestionnaire et du constructeur sera prise compte non seulement par analyse bibliographique mais encore et surtout grâce à un partenariat déjà mis en place avec des opérationnels : en effet, cette thèse s’inscrit dans le programme de recherche de la chaire ParisTech-Vinci « Eco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures ». Les échanges s’effectueront notamment sous forme d’entretiens avec en particulier Vinci Concessions et Eurovia, respectivement filiale concessionnaire et filiale constructeur du groupe Vinci.