Accueil du site

Chaire ENPC-STIF - Recherche   


Les recherches de la Chaire

Le but est de comprendre le fonctionnement technique et économique d’un système de transport collectif urbain. Avec un thème majeur : l’interaction entre l’offre de transport (constituée des services commerciaux) et la demande de mobilité (les besoins de déplacement des voyageurs).

Cette interaction est complexe : + au plan social, les voyageurs utilisent les services, ils en retirent des avantages. + au plan physique, les déplacements individuels s’agrègent localement en des flux. + au plan technique, la rencontre des flux de voyageurs et des courses de véhicules détermine les conditions de trafic (congestion), + au plan économique, les services sont planifiés pour servir efficacement les flux.

Pour comprendre cette interaction, la modélisation occupe une place centrale : par des modèles théoriques d’un aspect particulier, et aussi des modèles d’ingénieur pour intégrer plusieurs phénomènes et qui simuler un système concret avec un certain réalisme.

JPEG - 41.6 ko

Plus précisément, voici les principaux axes de recherche :

Modélisation et simulation du trafic sur un réseau de TC  :

un modèle théorique de demande (choix d’itinéraire) et d’offre (fonctionnement du trafic) a été développé progressivement, et programmé dans un logiciel de simulation original, appelé CapTA. Ce simulateur a été appliqué à l’ensemble du réseau francilien. C’est un outil d’aide à la décision pour la planification des transports à l’échelle d’une agglomération.

Analyse systémique d’un réseau de transport collectif  :

un tel système se compose de 4 types de sous-systèmes : respectivement Véhicule, Ligne, Station et Voyageurs. Nous avons caractérisé chacun des sous-systèmes, ainsi que leurs interactions. Cette analyse a préfiguré le modèle de simulation CapTA. D’autres analyses sont en cours, l’une pour étudier les coûts et les avantages, l’autre pour analyser la sensibilité du système à divers facteurs.

Evaluation technico-économique et environnementale des modes de transport collectif, à partir de modèles du fonctionnement technique, développement de méthodes pour évaluer les coûts de production, les coûts de congestion, les impacts environnementaux, et pour les rapporter (attribuer) aux unités d’analyse pertinentes : trajet de voyageur, course de véhicule, élément d’infrastructure…

Observation fine du trafic  : à l’ère du numérique, le trafic peut être observé en recueillant des données diversifiées et abondantes. A partir des traces numériques des téléphones mobiles sur le réseau télécom d’Orange, nous avons reconstitué les conditions de trafic sur la ligne A du RER francilien (Aguiléra et al., 2014). A partir des validations des badges Navigo, nous avons estimé les vitesses des piétons (Leurent et Xie, 2016) ; en cours, la reconstitution des itinéraires empruntés et l’estimation statistique des fonctions d’utilité des voyageurs (incluant leur sensibilité à la qualité de service).

Conception et optimisation d’un réseau multimodal de transport urbain  : les lignes et les modes, selon le territoire desservi, présentent des régularités structurelles. La structure de réseau et celle des déplacements servis font l’objet de notre modèle STEM qui est à la fois statistique et économique. Ce modèle permet de simuler et d’évaluer des stratégies de planification de réseau.

Modélisation probabiliste du trafic sur une ligne de transport collectif, avec la théorisation de la relativité entre l’opérateur et l’usager.

Modélisation des déplacements sur un réseau plurimodal, incluant des modes de transport collectif et des services de véhicules partagés. Le chantier de recherche est en cours.