Accueil du site

Chaire NAEM : chantier de recherche n°1   

Méthode d’analyse ex-post des relations mobilité – territoire


Chantier « méthode d’analyse ex-post des relations mobilité – territoire »

Terrain : le choix de la région Rhône-Alpes comme terrain d’application a été retenu.
Avec la première liaison TGV – tant historiquement qu’en termes de trafic voyageurs – la 2e région productive française présente une économie diversifiée et d’importantes disparités spatiales en interne. Il s’agit là d’éléments stimulants pour développer l’approche empirique de ce chantier, d’autant plus que la région, en tant qu’AOT (Autorité Organisatrice des Transports), s’interroge actuellement sur la zone de pertinence des modes de transport et les dynamiques territoriales qui leurs sont associées.
Ce chantier capitalise sur la littérature relative aux apports des infrastructures de transport. Il pose comme principale hypothèse de recherche que les caractéristiques et les trajectoires économiques que connaissent les territoires Rhône-Alpins sont explicables par leur rapport différencié à la mobilité. Afin d’en assurer la validité, le projet vise à tester des liens statiques et dynamiques entre développement territorial, facteurs d’offre en matière de transport et mobilités effectives.