Accueil du site

Thierno Aw  

Mini-Biographie

Thierno AW a réalisé sa thèse de doctorat au Laboratoire Ville Mobilité Transport (ENPC-IFSTTAR-UPEMLV). Il s’intéresse plus particulièrement à la prise en compte des interactions entre l’occupation des sols et les systèmes de déplacements, en mobilisant des approches géographiques, économiques, et la capacité de simulation des modèles. Ses recherches portent sur la proposition d’éco-indicateurs intégrant les conséquences réciproques de l’agencement des lieux de résidence et de production et la performance territoriale des réseaux de transports. Il est actuellement ingénieur au département études générales et économiques de transports de Setec international.

- Téléchargez le Curriculum Vitae de Thierno Aw

Thèse de Doctorat soutenue le 6 décembre 2010

- Titre : La ville nouvelle de Marne-la-Vallée et son insertion dans la dynamique francilienne : évaluation des enjeux du renforcement de la structure polycentrique sur les systèmes de déplacements

- Title : The New Town of Marne-la-Vallee and its place in the Greater Paris dynamic : An assessment of potential changes in travel demand as a result of strengthened polycentric urban structure

- Composition du jury :

  • Président : Emile QUINET (Ecole des Ponts ParisTech) ;
  • Directeur : Jean LATERRASSE (UPEMLV) ;
  • Rapporteurs : Patrick BONNEL (Univ. Lyon II) et Philippe MENERAULT (Univ. Lille I) ;
  • Examinateurs : Jean Charles HOURCADE (Ecole des Ponts ParisTech), Eric LADEGAILLERIE (DRIEA-IdF) et Fabien LEURENT (Ecole des Ponts ParisTech).

- Téléchargez le résumé de la thèse / Download the Abstract

- Téléchargez le mémoire de thèse

Activité professionnelle actuelle

- Docteur-Ingénieur Etudes Générales et Economiques de Transports, SETEC International depuis avril 2008

Axe de recherche au LVMT

- Equipe de recherche : Economie des Réseaux et Modélisation Offre-Demande

- Thèmes de travail actuels : Transport, Urbanisation, Planification, Villes nouvelles, Modélisation, Interactions transports-occupation des sols, Aménagement, Développement durable.

Résumé de la Thèse de doctorat

1. Pour planifier le devenir d’un territoire, il est classique de projeter l’évolution de l’usage du sol et du système de transport. La projection est fondée sur le principe que les lieux d’activités, selon leurs fonctions urbaines respectives, sont en relations de complémentarité : cette complémentarité induit des besoins de déplacements, lesquels se concrétisent en des flux de transport. Souvent les projections sont réalisées de manière séparée par grand domaine, occupation des sols d’une part et transport de l’autre, or il y a des interactions. La politique polycentrique poursuivie depuis plus d’une génération en région francilienne part de cette volonté de répartition spatiale optimale des activités humaines avec la création des Villes Nouvelles. Leur localisation dans des zones préférentielles d’extension urbaine desservies par des axes structurants de transports devait apporter une cohérence d’ensemble à la région urbaine et contribuer efficacement à une meilleure gestion des flux de déplacements à la fois en termes de structure géographique, pour limiter la congestion en direction du centre, et de répartition modale en faveur des transports collectifs. L’analyse récente des données d’occupation des sols comme celle des comportements de mobilité tend à confirmer que l’Ile-de- France reste encore caractérisée par une forme urbaine à dominante monocentrique. Le niveau de masse et de centralité défini dans le schéma initial d’aménagement n’a pas été atteint pour les « centres urbains nouveaux », la dépendance au cœur de l’agglomération est toujours vérifiée, et la voiture particulière reste privilégiée comme mode de déplacement.

2. Pour vérifier la capacité de la forme urbaine polycentrique à favoriser une mobilité durable, notre thèse prospecte deux partis d’aménagement pour la période 2004-2030, tous deux favorisant la densification de l’agglomération mais l’un de manière homogène et l’autre de manière ciblée, orientant davantage la localisation des activités humaines dans les grands pôles d’urbanisation. Dans cet objectif, nous avons simulé de manière intégrée l’usage du sol et les transports en mobilisant un modèle d’offre de transport et de demande de déplacements, et une méthode de projection démographique spatialisée et ajoutant une focalisation par sous-ensemble territorial.

3. Dans ces conditions, nous avons montré que l’évolution démographique prévue d’ici 2030, canalisée dans l’espace selon une logique de densification, devrait permettre un renforcement de la centralité urbaine dans les grands pôles d’aménagement que sont les Villes Nouvelles, avec une intensification de la cohérence urbaine entre les domiciles et les emplois, une réduction des distances moyennes entre domicile et travail, une proportion accrue de déplacements effectués par des modes non motorisés, et une amélioration de la performance territoriale des réseaux de transport. Ces effets seraient plus forts avec le scénario de densification ciblée qu’avec celui de densification homogène.

4. Les transformations dans la structure des interactions spatiales et dans les besoins de déplacement, couplées au développement programmé des réseaux routiers et collectifs de transport , mais confrontées à l’accroissement démographique, sembleraient permettre de maintenir la qualité de service pour les modes individuels de transport. Cette stabilisation reposerait notamment sur un recours accru aux voies rapides urbaines. Dans le scénario de densification ciblée, l’emprise du trafic routier sur le reste du réseau pourrait même décroître quelque peu dans certains secteurs, permettant de mieux y répartir la capacité viaire en faveur des circulations douces. Le développement démographique et le maintien de la qualité de service en transport concourraient à améliorer non seulement les centralités secondaires donc l’accessibilité dans un cadre de proximité, mais encore les effectifs de population susceptibles d’atteindre une destination en un temps limité, ou le nombre d’emplois pouvant être visés depuis un lieu de domicile.

Principales activités d’enseignement

Cours de l’Université Paris Est - Marne la Vallée

- 2004 - 2010 : Responsable de l’UE Initiation à MapInfo professional du Master CIté et MObilité de l’Université Paris Est Marne-la-Vallée.

Objectif des cours :

  • Initiation à la cartographie avec MapInfo Professional.
  • Construction de données et analyse cartographique.
  • Traitements statistiques et analyse territoriale.

Cours de l’Ecole des Ponts ParisTech

- Depuis 2007 : Intervenant à l’Ecole des Ponts ParisTech pour le cours Méthodes d’Analyses des Systèmes Territoriaux, sous la responsabilité de F. Leurent.

- Depuis 2008 : Intervenant à l’Ecole des Ponts ParisTech pour le cours Modélisation de la demande de déplacements (Master TRAnsport et Développement Durable), sous la responsabilité de F. Leurent.

- Depuis 2008 : Intervenant à l’Ecole des Ponts ParisTech pour le cours Evolution structurelle de la demande de déplacements des voyageurs (Master Système de Transports Ferroviaires et Guidés), sous la responsabilité de F. Leurent.

Objectif des cours :

  • Maîtriser les concepts de base de l’analyse territoriale : territoire, système, réseaux, localisation des activités, flux.
  • Maîtriser les concepts avancés : phénomènes, mécanismes, comportements, articulation entre les différentes thématiques.
  • Disposer de méthodes d’analyse : qualification d’un objet, mesurage, diagnostic, modélisation, simulation.
  • Maîtriser un Système d’Information Géographique spécialisé pour la modélisation des Transports : TransCAD.

Formations et diplômes

- 2004-2008 : Doctorat en Transports - LVMT, Ecole des Ponts ParisTech, soutenance en 2010.

- 2004 : Master Professionnel [DESS] - Transports, Ville, Aménagement - Université Paris Est Marne-la-Vallée [Mention Bien]

- 2003 : Master Recherche [DEA] - Transports - Ecole des Ponts ParisTech [Mention Bien]

- 2002 : Maîtrise des Sciences et Techniques [MST] - Aménagement et Développement Territorial Durable / option Transports - Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de Bordeaux [Mention A. Bien]

Langues de travail

Français, Anglais

Communications scientifiques

- Thierno Aw (2012), Schémas monocentrique ou polycentrique d’usage du sol, 4ème séance du séminaire prospective dans le cadre du Grand Paris : Répartition spatiale et besoins de déplacement, – Paris, France (janvier 2012).

- Thierno Aw (2010), Analyse et Prospective de la demande de déplacements, Atelier CERTU-SETRA, – Lyon, France (décembre 2010).

- Thierno Aw (2010), Modélisation de différents scénarii d’évolution de la métropole francilienne, 2ème session des Journées thématiques du Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable : La métropolisation face aux défis du développement soutenable – Paris, France (mars 2010).

- Thierno Aw, Jean Laterrasse, Fabien Leurent (2010), Une prospective 2030 de l’usage du sol et du transport en Ile de France, 2ème Journée nationale du Réseau Economie et Développement Urbain Durable – Laboratoire d’Economie des Transports – Lyon, France (janvier 2010).

- Thierno Aw, Jean Laterrasse, Fabien Leurent (2009), Une prospective 2030 de l’usage du sol et du transport en Ile de France, 2ème Conférence de la Chaire éco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures : Transport et territoire – Siège de Vinci à Rueil, France (novembre 2009).

- Thierno Aw (2007), Conception et évaluation de scénarios d’occupation des sols et de transports, une approche muti-échelle de mesurage de la structure polycentrique francilienne, 12ème Journée doctorale en transports Éric Tabourin – IFSTTAR/Ecole des Ponts ParisTech, Champs-sur-Marne, France (septembre 2007).

- Thierno Aw (2006), Modélisation des interactions occupation des sols-transports pour la ville nouvelle de Marne-la-Vallée, 16ème Séminaire Européen des Doctorants en Economie Régionale, SEDER – Bordeaux, France (juin 2006).

Participation à des réseaux de recherche

- 2010 : Réseau Economie et Développement Urbain Durable : Structure informelle rassemblant six laboratoires de recherche et la Mission Climat de la Caisse des Dépôts. Parmi les orientations de ce réseau, l’une est de contribuer à créer une synergie nationale de recherche dans ce champ, l’autre est de favoriser l’utilisation des résultats de la recherche par les acteurs socio-économiques.

- 2010 : Réseau de Recherche sur le Développement Soutenable - Ile-de-France : R2DS Île-de-France est un groupement d’intérêt scientifique (GIS) géré par le CNRS (Centre National de Recherche Scientifique). Il a été crée en 2006 à l’initiative du Conseil Régional de l’Île-de-France dans le but de favoriser la recherche sur le développement soutenable.

- 2009 : Chaire éco-conception des ensembles bâtis et des infrastructures : Partenariat de Vinci et de trois grandes écoles de ParisTech (Mines, Ecole des Ponts, Agro Paris) pour créer des outils de mesure opposables (indicateurs, critères d’éco-évaluation…) à mettre à la disposition des acteurs de la ville (concepteurs, constructeurs, opérateurs, usagers et collectivités).

- Depuis 2005 : Laboratoire Ville Mobilité Transport : Laboratoire de recherche regroupant trois établissements (Ecole des Ponts ParisTech, IFSTTAR, UPE-MLV), avec trois thématiques prioritaires : Mobilité et métropolisation, Agencement des espaces et politiques de mobilité, Economie des réseaux et modélisation offre-demande.

Téléchargement

- Cheminement de la Thèse

- Article de valorisation de MASYT

- Initiation à Mapinfo Professional

- Modèles pour le zonage et la génération des déplacements

- Modélisation des transports collectifs

- Rétrospective et prospective de la demande de déplacements francilienne

- Modélisation des transports pour la simulation et la prospective

- Prospective de l’usage du sol et du transport en Ile-de-France

- Formulation, Estimation, Interprétation d’un modèle de choix modal