Accueil du site

Ce contenu en | this content in - Français | English

Marcelo Amaral  

Téléphone : 06 87 16 05 17


Le mot de Marcelo

Je suis missionné par BHTRANS, organisme d’aménagement et transport de la collectivité de Belo Horizonte au Brésil, pour étudier les plans, observatoires et caractéristiques des déplacements et de la mobilité à Paris et région Ile-de-France. J’ai sollicité le LVMT, spécialiste de ces questions, pour m’accueillir lors de mon séjour à Paris. Nos échanges initieront une dynamique de collaboration entre le LVMT et BHTRANS.
Dates de mon séjour : 1er décembre 2008 au 10 avril 2009.

- Biographie
- Présentation de BHTRANS Belo Hozizonte

Mon objet de recherche pendant ce séjour en France

Sujet de la recherche : Étude de viabilité et applicabilité du modèle parisien dans la réalité de la ville de Belo Horizonte.
Mots clés : Ville durable ; mobilité urbaine durable ; observatoire ; plan de déplacements ; Paris ; Île-de-France ; Belo Horizonte ; Brésil.
Nature de la recherche : recherche appliquée visant à comprendre la construction des instruments français (plan, observatoire et bilan) et leurs applications dans la concertation politique des résultats.

- Objectifs et méthodes
- Premières pistes de recherche et lexique


Biographie

Marcelo Cintra do Amaral, né en 1964, est ingénieur civil et travaille depuis 1993 comme ingénieur du transport à la Mairie de Belo Horizonte (institution BHTRANS), Minas Gerais, Brésil. Marcelo a occupé plusieurs fonctions comme assesseur, gérant et chef de projet, toutes en lien avec la gestion des transports et de la mobilité. Depuis 2005, Marcelo est le coordinateur du programme-cadre de la mobilité de la ville de Belo Horizonte (www.planmobbh.com.br). Il donne des cours et des conférences sur la mobilité durable et a notamment édité des travaux dans le congrès de l’Association Nationale du Transport Public (ANTP, Brésil).
Formation et Diplômes

    • Ingénieur civil à l’Ecole Polytechnique de l’Université de São Paulo (USP), 1986.
    • Spécialisation en Administration Publique à la Foundation Santo André, 1992.
    • Spécialisation en développement de Gestion – Faculté d’Administration de l’USP, 2000.

BHTRANS et les déplacements à Belo Horizonte

Belo Horizonte compte 2.400.000 habitants au cœur d’une région métropolitaine de 34 municipalités qui regroupent près de 5 millions de résidents. On dénombre dans la région 1.200.000 véhicules enregistrés, dont 86.000 pour le transport de fret, 3.000 autobus (répartis sur 300 lignes), 6.000 taxis et 1.500 véhicules de transport scolaire. BHTRANS - Société de Transports et de Circulation de Belo Horizonte (www.bhtrans.pbh.gov.br) est responsable de la gestion et de la planification du système de mobilité de Belo Horizonte et entend créer un Observatoire de la Mobilité Urbaine comme principal instrument d’enregistrement des résultats du PlanMob-BH. A travers cet outil, BHTRANS souhaite conclure un Engagement pour la Mobilité Urbaine Durable en concertation avec les acteurs publics et privés qui exercent une influence politique dans la ville. Le processus de concertation a été initié au cours d’un Forum de la Mobilité Durable du Centre Ville (août 2007). L’expérience de la ville de Paris et de la Région Île-de-France est suivie de près par BHTRANS afin d’en tirer tous les enseignements utiles pour la région de Belo Horizonte. BHTRANS compte 1.050 employés (550 au niveau universitaire et 122 avec post graduation) qui travaillent dans les fonctions techniques, opérationnelles, et administratives. La qualité du management de BHTRANS est reconnue au Brésil : l’organisme a gagné plusieurs prix nationaux dont le prix de la qualité de la gestion du transport public décerné par l’Association Nationale de Transport Public - ANTP [www.antp.org.br] pendant trois années consécutives.

Objectif de la recherche

On se propose d’analyser l’Observatoire de Déplacements à Paris. Il s’agit d’en comprendre les principes de mise en œuvre et de fonctionnement, d’en évaluer le stage actuel de développement et d’en vérifier les limitations et les potentialités pour l’application à une autre réalité sociale, politique et urbaine, à savoir la ville de Belo Horizonte, au Brésil. Belo Horizonte (2,5 millions d’habitants) vient d’achever son Plan de Mobilité Urbaine -PlanMob-BH-, sur des bases conceptuelles proches de celle adoptée par Paris et Île-de-France, mais auxquelles on doit intégrer des exigences spécifiques en faveur de l’intégration sociale, dimension fondamentale de la réalité Brésilienne.

Méthodes

On se propose de rencontrer les principaux organismes parties prenantes de l’Observatoire pour comprendre l’importance qu’ils lui accordent d’une part et les limites qu’ils lui reconnaissent d’autre part. On recueillera des données sur le système de mobilité de Paris et de l’Île-de-France : ses principaux éléments physiques et ses projets (réseau de métro, couloirs d’autobus, projets de logistique urbaine, projets de déplacements utilisant des circulations douces et notamment « Vélib », etc.). On analysera par ailleurs la production théorique française à travers les recherches menées actuellement sur la mobilité urbaine. Les résultats de la recherche seront utilisés pour la mise en oeuvre du PlanMob-BH dans la ville de Belo Horizonte dont le démarrage est prévu au mois d’avril 2009.

Lexique et Pistes d’analyse sur les déplacements en région parisienne


Ville et mobilité durable : les grandes villes du monde passent par des transformations dans la gestion de transport, en adoptant de nouveaux concepts, basés principalment dans la question environnementale, et dans des nouveaux instruments plus efficaces pour obtenir des résultats sur les conditions de circulation.
Plans de déplacements urbains : l’expérience française, même avec une infrastructure de transports robuste (lignes de métro et de tramway) et des instruments de gestion consolidés (parmi lesquels se détache le versement-transport) pose des questions qui doivent être analysées et élucidées avant d’envisager un transfert d’expérience vers d’autres villes. À partir de l’approbation de la Loi sur l’air et l’utilisation rationnelle d’énergie - LAURE, la Région d’Île-de-France (11,6 millions d’habitants) a commencé à développer le Plan de Déplacements Urbains - PDU, fini en décembre 2000, basé sur les concepts de ville et de mobilité durables. En février 2007, la ville de Paris (2,1 millions d’habitants), a approuvé le Plan de Déplacements de Paris sur les mêmes bases, avec un niveau de détails plus approfondi.
Observatoire de déplacements à Paris : l’obligation de résultats est l’un des éléments nouveaux des Plans de Déplacements ; elle exige une concertation et un suivi des résultats. La Mairie de Paris dispose d’un Observatoire de Mobilité dont la principale mission est la collecte, l’analyse et la divulgation d’indicateurs de déplacements. Cette collecte se fait notamment à travers des recherches et des études en partenariat avec : RATP, SNCF, STIF (Syndicat des Transports dans l’Île-deFrance), la Préfecture de Police, le Conseil Régional d’Île de France, la Chambre de Commerce et l’industrie de Paris, etc. Chaque année des Bilans Annuels de Déplacements sont réalisés. Ils servent à la fois à vérifier les résultats obtenus et à éclairer les décisions politiques de la capitale française.